Nous avons tous un pays dans un coin de notre tête qui nous fait rêver et qui s’immisce dans nos pensées quand nous voulons nous évader d’une réunion interminable ou d’une conversation sans fin.

À 3500 km des côtes chiliennes, en plein milieu de l’océan Pacifique, jamais nous aurions pensé atterrir dans un des endroits les plus isolés du monde : Rapa Nui, plus connu sous le nom d’Île de Pâques.

Dès notre arrivée nous percevons une atmosphère particulière. Les habitants nous accueillent avec un collier de fleurs et un Iorana en cœur. Ce bonjour en rapanui (langue locale) sonne comme une invitation énigmatique à la découverte : nous l’acceptons !

Le mystère de cette île et de ses monolithes sculptés ont toujours alimenté l’imaginaire collectif, à commencer par le nôtre ! Partons ensemble à la découverte de ces figures qui se dressent partout sur l’île et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs : les Moaï.

Mystère de la culture des Rapa Nui

Une culture polynésienne

L’Île de Pâques, Hawaï et la Nouvelle-Zélande forment un triangle imaginaire au milieu du Pacifique : la Polynésie. On s’accorde à dire que les premiers habitants de Rapa Nui étaients des descendants des îles Marquises.

Ce triangle est constitué d’un ensemble d’îles découvertes par de grands navigateurs polynésiens à travers les âges. Ils pouvaient détecter la terre ferme bien avant de la voir en scrutant la forme des vagues et des nuages et en suivant les oiseaux et les étoiles.

Pour une introduction pleine de magie à cette culture on vous conseille de voir le film Disney : Vaiana, la légende du bout du monde. C’est l’histoire d’une jeune polynésienne qui brave l’océan Pacifique pour sauver son peuple avec l’aide du demi-Dieu Maui. Malgré quelques polémiques concernant l’apparence de Maui, le film a été bien reçu et met en scène des belles références à cette culture : navigation traditionnelle, mythes polynésiens, vie dans les villages, etc.

Vaina, film inspiré de la culture polynésienne

Nous avons été conquis par les traditions polynésiennes. Nous les avons retrouvées plus d’une fois pendant notre tour du monde, notamment en Nouvelle-Zélande avec la culture des Maoris !

Le mystère des statues de l’Île de Pâques

Si aujourd’hui internet n’oublie rien, c’était une toute autre histoire autrefois et particulièrement sur l’Île de Pâques. La tradition des habitants était principalement orale.

La seule forme d’écriture connue a été perdue lorsque les dépositaires du savoir furent déportés par des marchands d’esclaves. Il existe encore des tablettes que personne ne parvient à déchiffrer : nous avons essayé sans succès ! Ces zones d’ombre dans le passé contribuent au mystère qui plane autour de Rapa Nui.

Le plus grande énigme est celle des Moaï. L’Île de Pâques en compte environ 900. Certains sont dressés, d’autres inachevés en partie enfouis sous terre et beaucoup renversés suite à des guerres de clans. Le plus petit des Moaï dressé mesure 1,13 m tandis que le plus grand atteint 9,80 m pour plus de 74 tonnes !

Tablette rongorongo : écriture indéchiffrable - île de Pâques

L’écriture rongorongo indéchiffrable jusqu’à aujourd’hui.

Hiéroglyphes de Keith Haring similaires à ceux de l'Île de Pâques (rongorongo)

Keith Haring (artiste des années 1980), aurait-il trouvé la solution ?

Comment les Moaï étaient-ils transportés ?

La grande majorité des monolithes ont été sculptés dans la carrière du volcan Rano Raraku. On estime qu’une équipe de sculpteurs pouvait mettre jusqu’à deux ans pour terminer un grand Moaï.

Les spécialistes continuent de s’arracher les cheveux : comment les habitants de l’île ont-ils réussi à déplacer ces colosses pouvant peser jusqu’à 80 tonnes ? À l’époque ne pensez pas pouvoir vous aider de roues ni bête de trait pour le transport !

Plusieurs théories, parfois testées grandeur nature, ont été avancées : des rondins de bois pour les faire glisser, des cordes pour les faire dandiner, des traîneaux pour les tirer. Ce qui est certain c’est qu’il n’y a aucune certitude. Peut-être que les statues marchent la nuit comme le veut la légende ?

Transport des Moaï - carrière Rano Raraku - Île de Pâques

Nous avons trouvé la solution pour les déplacer !

Quelle est la signification des Moaï ?

Les Moaï ne sont pas des Dieux. Ce sont des représentations des ancêtres fondateurs de chaque clan de l’Île de Pâques. Ils sont toujours placés dos à la mer, face au village et aux habitants (à une exception près). Une fois installés sur des centres de cérémonies (ou Ahu), les yeux étaient sculptés et déposés pour raviver le mana (âme) du Moaï et protéger la tribu.

Récemment, une étude prête à ces colosses une autre utilité plus terre à terre : la construction des Moaï aurait permis de favoriser la fertilité des sols et l’agriculture. La carrière Rano Raraku n’aurait pas simplement servi à extraire de la roche pour les sculptures mais également à faire pousser des cultures essentielles pour la survie des habitants grâce au processus d’extraction. Des artistes pragmatiques : malins !

Moaï sur la plage d'Anakena - Île de Pâques

Moaï (statue) sur leur Ahu (plateforme) avec leur Pukao (chignon rouge).

Carrière du volcan Rano Raraku - Fabrique des Moaï - Île de Pâques

Carrière du volcan Rano Raraku : fabrique des Moaï.

Le culte de l’homme-oiseau

Le culte des Moaï perd peu à peu son importance au cours de l’histoire de Rapa Nui pour être remplacé par un culte tout aussi unique : le culte de l’homme-oiseau. Une fois par an, une compétition avait lieu entre les représentants de chaque tribu. Les participants devaient trouver le premier œuf de sterne (oiseau) sur un l’îlot à 2 km en face de l’Île de Pâques.

Vous connaissez peut-être le triathlon IronMan : cette compétition est considérée comme une des épreuves les plus extrêmes de nos jours. Ce n’est rien à côté de celle de l’homme oiseau : les participants devaient se rendre à la nage sur l’îlot, lutter contre les vagues et les requins, attendre pendant des jours que l’oiseau ponde, récupérer l’œuf et le ramener intact en escaladant une falaise de 300 m.

Le vainqueur gagnait le titre prestigieux d’homme-oiseau et devait vivre reclu pendant un an du fait de son caractère sacré sans que personne puisse l’approcher ni le regarder… super le cadeau !

Îlot Motu Nui - Le culte de l'homme oiseau - Île de Pâques

L’îlot Motu Nui : là où le Hunger Games de l’époque avait lieu.

Expériences à vivre sur l’Île de Pâques

Oubliez les plages de rêve pour bronzer au soleil pendant des heures ou les boîtes de nuit pour faire la fête : on voyage à Rapa Nui pour découvrir son histoire et pour sa tranquillité. Le réseau mobile est très aléatoire et le wifi presque inexistant. Profitez-en : rien de mieux que de se retrouver dans l’un des endroit les plus isolés du monde pour déconnecter et vivre son voyage pleinement.

Les plus beaux Moaï de l’Île de Pâques

L’Île de Pâques est un paradis pour les photographes et vidéastes. Chaque site est un décor unique sublimé par les vestiges de la civilisation Rapa Nui. Le meilleur moment pour contempler les colosses de pierre c’est à l’aube ou au crépuscule. Les ombres qui se dessinent petit à petit avec la lumière du lever du soleil ou les couleurs envoûtantes du coucher du soleil derrière les Moaï sont un spectacle magique.

Pour aller a la rencontre de ces superbes statues, on vous conseille de louer une voiture. Si vous optez pour le vélo, il ne faudra pas avoir peur de pédaler longtemps dans le noir au petit matin. Attention, sachez qu’il n’y a pas de service d’assurance sur l’île : en cas de problème vous devrez vous mettre d’accord à l’amiable.

Ahu Tongariki - statues (Moaï) - Îles des Pâques
  • Tongariki : le site le plus reputé de l’île avec ses 15 Moaï. À découvrir au lever du soleil quand les chevaux sauvages se baladent en liberté. 
Ahu Anakena - statues (Moaï) sur la plage - Îles des Pâques
  • Anakena : 7 statues au bord d’une plage de sable.
Moaï Ko Te Riku - Ahu Tahai - Île de Pâques
  • Ko Te Riku : il s’agit du seul Moaï au complet avec son chignon rouge et ses yeux de corail. À deux pas du centre-ville.

Expériences originales sur l’Île de Pâques 

Voir des tortues à Hanga Roa

Près du port de Hanga Roa, la seule ville et “capitale” de l’île, nous avons découvert un peu par hasard un endroit pour observer des immenses tortues. Quand vous vous trouvez face au Moaï en plein centre, allez sur la gauche vers le restaurant Pea. Asseyez-vous face à la mer et amusez vous à repérer les petites têtes des tortues sortir de l’eau. Un moment magique.

Tortues sur le port de Hanga Roa - Île de Pâques

Passer Noël sur l’Île de Pâques

Nous avons eu le privilège de passer Noël sur l’Île de Pâques. Au-delà du jeu de mot amusant, c’était une expérience inoubliable ! Nous n’avions rien prévu. C’est en discutant avec les locaux que nous avons trouvé une famille qui organise un évènement tous les ans devant leur maison : face à la mer et aux Moaï. Un 25 décembre parfait : en petit comité, nourriture délicieuse et bonne ambiance entre voyageurs et habitants de l’île.

Événement de Noël sur l'Île de Pâques
Spectacle de Noël sur l'Île de Pâques

Où manger le meilleur de la cuisine Rapa Nui ?

Nous profitons de chacun de nos voyages pour goûter la cuisine locale. L’île regorge de petits restaurants pour déguster des fruits de mers, des empanadas au thon fromage, des ceviches, de la patate douce ou des bananes plantains. Nous avons eu un coup de cœur pour le restaurant Au Bout du Monde et pour les Empanadas de la Tia Berta.

Manger sur l'Île de Pâques - cuisine Rapa Nui

Assister à une messe originale

L’église de Hanga Roa est très typique. Participer à une messe le dimanche matin est une façon originale de rencontrer les habitants de l’île et de découvrir les chants Rapa Nui accompagnés de percussions sur un Kauaha (mâchoire d’os d’un cheval). N’oubliez pas de saluer le prêtre avec sa couronne de plumes !

Messe traditionnelle à l'église de Hanga Roa - Île de Pâques

Se baigner

L’île de Pâques compte plusieurs petites piscines naturelles en plein centre ville très agréables pour une baignade ou pour lire un bouquin. Un peu plus loin, la plage de sable la plus réputée est Anakena.

Piscine naturelle à Hanga Roa - Île de Pâques

Assister à un spectacle de danse traditionnelle

La danse fait partie intégrante de la culture Rapa Nui. Nous avons assisté au Ballet Kari Kari et nous ne l’avons pas regretté. Les danses sont maîtrisées, les costumes sont impressionnants et les performances s’enchaînent à un rythme fou. C’est parfait pour une soirée originale même si, bien sûr, cela reste assez touristique.

Spectacle de danse traditionnelle - Ballet Kari Kari - Île de Pâques

Explorer la grottes des deux fenêtres

Ana Kakenga, plus connue sous le nom la grotte des deux fenêtres, est une caverne qui a servie de refuge lors d’une guerre de clans il y a des siècles. Elle aboutit à un flanc de falaise. L’accès n’est pas simple mais ça vaut le coup !

Ana Kakenga, la grotte des deux fenêtres - Île de Pâques
Voyage sur l'Île de Pâques

Bilan de notre voyage en Île de Pâques

L’Île de Pâques est une destination qui nous invite à prendre le temps, à profiter des bienfaits de la déconnexion et à éveiller notre curiosité. Les Moaï, statues emblématiques, ne sont pas seulement des statues remplies de beauté : elles nous poussent à nous interroger sur l’histoire mystérieuse la civilisation Rapa Nui.

Nous avons rarement ressenti une atmosphère si particulière pendant notre tour du monde ! C’était une semaine inoubliable.

Pour partager l’article