Parc national de Chitwan : un safari sous haute tension

Parc national de Chitwan : un safari sous haute tension

Quelles sont les images qui vous viennent à l’esprit quand on évoque le Népal ? On parie que partir pour un safari au milieu de la jungle n’est pas la toute première ! Le pays est surtout réputé pour ses treks splendides au milieu des montagnes. C’était d’ailleurs la raison principale de notre séjour : nous avons passé 9 jours incroyables à marcher dans les Annapurnas.

Nous n’avions pas prévu de nous retrouver nez à nez avec un rhinocéros unicorne, de courser un ours ou de nager dans le même fleuve que des crocodiles ! Cette expérience forte en émotions restera gravée à jamais dans notre mémoire. On vous raconte cette folle aventure avec tous nos conseils : récit en images (et en frayeurs) de notre safari dans le parc national de Chitwan.

Le parc national de Chitwan

Le parc se trouve dans la région du Teraï, au sud du Népal et à la frontière avec l’Inde. Il est protégé depuis 1973 et regorge d’une faune extraordinaire dans plus de 932 km². Il abrite des espèces rares comme le rhinocéros unicorne, l’ours lippu et même le fameux tigre du Bengale !

Le point de départ pour le safari se situe dans la ville de Sauhara, séparée du parc national de Chitwan par la rivière Rapti. Sauhara ne manque pas d’hôtels, de lodges ou d’associations qui proposent des excursions à la journée ou à la demi-journée pour tous les goûts. Vous devrez obligatoirement passer par un organisme, il est interdit (et très dangereux) de parcourir le parc sans guides.

Safari à pied ou safari en jeep ?

Il existe différents types d’excursions pour tous les goûts : en jeep, à pied, en pirogue, ou même à dos d’éléphants… Nous vous déconseillons cette dernière option, les éléphants utilisés pour le tourisme sont victimes de maltraitance. Si vous tenez à approcher de près ces pachydermes, contactez plutôt l’association StandUp4Elephants qui s’efforce d’améliorer leurs conditions de vie.

Le choix n’a pas été si simple. D’un côté on angoissait à l’idée de se retrouver à pied dans le milieu naturel de ces bêtes sauvages et dangereuses, de l’autre nous savions qu’en jeep (mode de transport peu discret) nous avions moins de chance d’apercevoir des animaux.

Après avoir recueilli les expériences d’autres voyageurs, nous décidons de faire un safari d’une journée avec une première partie en pirogue et une deuxième partie à pied. Cela nous permet de nous enfoncer dans la jungle et d’avoir plus de chance d’apercevoir la faune locale.

On commande un panier repas pour avoir de quoi pique-niquer le lendemain et on remplit toutes nos bouteilles d’eau, il va faire très chaud ! C’est avec une petite boule au ventre qu’on part au lit en s’imaginant à quoi va ressembler la journée du lendemain.

Éléphant  - Safari dans le parc national de Chitwan

Première partie

Safari en pirogue 

On se lève aux aurores. C’est parti pour le premier safari de notre tour du monde ! Ce matin nous serons 6 à partir : une française, un australien et deux guides népalais nous accompagnent (le premier ouvre la marche tandis que le deuxième assure nos arrières).

Avant toute chose, on reçoit les consignes de sécurité pour réagir face aux animaux qui pourraient croiser notre chemin :

  • Le tigre du Bengale : peu de chance d’en apercevoir, ils sont assez craintifs. Ils représentent peu de risques. Si nous avons la chance d’en croiser un, il s’enfuira aussitôt.
  • Le rhinocéros unicorne : magnifiques colosses à la carapace préhistorique. Ils peuvent s’avérer très dangereux en lançant des charges à 55km/h s’ils se sentent en danger. Si un rhino devient menaçant, nous devons rester groupés pendant que les guides l’effraient avec des branches. S’il s’avère nécessaire, on devra lui jeter des cailloux pour l’effrayer. En dernier recours, si l’animal charge, il faudra courir en zigzag avant de grimper sur un arbre… rien que ça !
  • L’ours lippu : s’il est à 4 pattes, il représente peu de danger (sauf si ses enfants se trouvent à proximité). Si l’animal est debout, c’est une autre histoire :  comme pour le rhino, il faudra tenter de l’effrayer. Si cela s’avère inutile, il faudra prendre ses jambes à son cou ! Inutile de monter sur un arbre, l’animal est un très bon grimpeur. On annule le safari ?

On se sent finalement assez démunis face à ces animaux sauvages. C’est bien normal après tout, nous nous invitons dans leur milieu naturel.

Après un check-in à l’entrée du parc national, on embarque dans une pirogue typique de cette région du Népal. Elle est creusée dans un seul fromager (arbre aux énormes racines).

Une fois sur l’eau, nous tombons très vite sur de nombreux oiseaux le long du fleuve : blancs, colorés, petits, grands… nous apercevons même un mignon Kingfisher bleu. On s’émerveille devant le ballet qu’ils nous offrent.

Quelques crocodiles font aussi leur apparition sur le parcours de notre embarcation. Ce sont des gavials du Gange qu’on reconnaît à leur long museau plein de dents.

Gavial du Gange  - Safari dans le parc national de Chitwan

Gavial du Gange (à ne pas confondre avec une branche !)

Pirogue  - Safari dans le parc national de Chitwan

Pirogue sur la rivière Rapti.

Très vite nous croisons un rhinocéros unicorne dans l’eau ! Il est en train de prendre son bain tranquillement et ne semble pas nous avoir remarqué. Le courant nous emmène tout droit vers lui… Les guides s’agitent et ne semblent pas plus sereins que nous ! On reste silencieux tout en essayant de passer le plus loin possible du colosse.

Le rhino finit par nous repérer, se lève et nous fixe. On n’oubliera jamais ces longues secondes : est-ce que l’animal va finir par charger notre embarcation ? Heureusement, il finit par sortir de l’eau et s’éloigner. En le voyant partir, on se rend mieux compte de la masse impressionnante et de son allure préhistorique !

Nous continuons de naviguer et croisons quelques daims puis deux rhinocéros à nouveau. Les guides sont les premiers étonnés. Nous avons énormément de chance. À chaque fois nous ressentons un petit stress même s’ils n’ont pas l’air de s’intéresser à nous. Ils préfèrent profiter de cet instant de rafraîchissement près de la rivière. Il fait extrêmement chaud.

Bilan de la matinée : 3 rhinos, des daims, des crocos et des oiseaux en si peu de temps : la suite de la journée (à pied cette fois-ci) s’annonce épique !

Rhinocéros unicorne  - Safari dans le parc national de Chitwan

Le plus grand de son espèce : le rhinocéros unicorne ou rhinocéros indien. 

Daims  - Safari dans le parc national de Chitwan

Deuxième partie

Safari à pied 

Une fois sur la terre ferme, le safari à pied dans la savane peut commencer. La première partie est assez calme. Nous marchons au milieu d’herbes hautes et croisons des insectes de toutes les couleurs. On se croirait face au festin de Timon et Pumba dans le Roi Lion mais les traces des griffures sur les arbres indiquent plutôt la présence d’un tigre : le fameux tigre du Bengale.

Après une longue marche, nous nous arrêtons pique-niquer au bord d’une rivière. Il fait très chaud, les animaux doivent être à l’abri : ce n’est pas le moment idéal pour les traquer. On en profite pour se baigner. Au début, nous n’étions pas très enthousiastes à l’idée de se retrouver dans l’eau où nous avons aperçu des crocodiles mais notre guide nous a assuré qu’il n’y avait aucun risque. On a quand même attendu qu’il plonge en premier avant de se lancer à notre tour !

Tigre du Bengale  - Safari dans le parc national de Chitwan

Le tigre du Bengale est passé par là !

Après cette halte de détente, il est temps de reprendre le safari à pied. Un mille pattes géant par-ci, un petit singe par là, l’expédition est bien calme au début… jusqu’au moment où nos deux guides se mettent à courir en nous demandant de les suivre. On s’exécute sans vraiment comprendre. À notre plus grande surprise, nous ne courons pas pour fuir un prédateur mais pour le poursuivre ! Devant nous : un ours lippu, aussi connu sous le nom de ours indien ou ours à miel.

Nous nous rapprochons au plus près de l’animal en essayant de ne pas se faire repérer. Les guides nous donnent des branches pour l’effrayer en faisant du bruit si cela venait à s’avérer nécessaire. Sueurs froides… silence complet. L’ours continue son chemin et se retourne de temps en temps pour nous observer. C’est effrayant mais tellement incroyable de se retrouver à quelques mètres de cet ours magnifique. Au bout d’une dizaine de minutes, l’ours finit par s’enfoncer dans la forêt. C’était fou !

Nous avons à peine le temps de reprendre nos esprits que les guides nous font signe. Ils ont repéré plusieurs rhinocéros indiens. Nous les observons de loin avant de nous retrouver à moins de 5 mètres de ces colosses ! Les guides nous font des signes en silence pour nous indiquer de nous baisser ou d’avancer : on dirait une mission militaire. Après avoir  longuement épié les rhinocéros, on se dirige vers la sortie du parc national de Chitwan.

Le bilan du safari est incroyable : 6 rhinocéros, des crocodiles, des daims et surtout un ours lippu ! On termine notre journée bien remplie en admirant le coucher de soleil sur la jungle, avec une petite bière bien méritée. Nous sommes bien contents d’avoir pu observer toutes ces bêtes dans leur milieu naturel.

Ours lippu  - Safari dans le parc national de Chitwan

Rencontre (folle) avec cet ours lippu.

Dormir dans une lodge écologique près du parc national de Chitwan

Nous cherchions un logement atypique à petit prix et nous sommes tombés sur Evergreen Ecolodge. On a adoré les petites cabanes perchées et le cadre (un vrai petit village en bambou). C’est un exemple parfait d’éco-tourisme : douche au milieu des arbres, énergie solaire, toilettes sèches, eau potable à disposition et cuisine végétarienne bio : notre tout premier burger végétarien, un régal !

Evergreen Ecolodge - Safari dans le parc national de Chitwan

Logement insolite a deux pas du parc national.

Comment réserver votre safari ?

Le plus simple est de l’organiser directement sur place et de passer par votre hôtel ou votre lodge. Vous avez également une association sur la rue principale du village qui regroupe tous les guides locaux. La prestation inclut toujours deux guides et le permis obligatoire pour entrer dans le parc national de Chitwan.

De notre côté, nous sommes passés par notre lodge (Evergreen Ecolodge dont on vous parle plus haut). Elle est tenue par un couple franco-népalais très pros. C’était génial : des guides supers et un parcours en symbiose avec la nature.

Bilan de notre expérience dans le parc national de Chitwan

C’est un des souvenirs les plus marquants de notre voyage au Népal. Nous avons encore des sueurs froides en écrivant ces lignes, on ne pensait pas se retrouver si près de ces animaux sauvages. C’est incroyable.

Ce que nous avons le plus aimé, c’est la possibilité de voir autant d’animaux impressionnants dans leur milieu naturel. Le combo du safari en pirogue puis à pied, nous semble le meilleur moyen pour avoir plus de chance des les apercevoir. Notre lodge et les guides étaient au top !

Ce que nous avons moins aimé, c’est l’attente qui peut être longue avant d’apercevoir un animal… mais en se retrouvant devant ces colosses, le temps d’attente est vite oublié !

Notre safari à Chitwan en vidéo

La suite de notre aventure au Népal

Éveiller ses sens à Bhaktapur

Éveiller ses sens à Bhaktapur

Cuisine originale, initiation à la poterie et belle architecture : une découverte visuelle, gustative et même tactile de Bhaktapur au Népal.

Nos aventures sur Instagram 

Partager l’article 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois les plus belles expériences par mail

Pas de spam, promis :)

Merci pour ton soutien. Tu vas recevoir un mail de confirmation

Pin It on Pinterest

Share This